Arbuste emblématique de Madagascar, le Baobab fait partie intégrante de la faune qui différencie la grande île des autres destinations de voyages. Visiter le pays du mora-mora sans se rendre sur un des sites mettant en avant la beauté du Baobab est une grande opportunité non saisie. Les Malagasy eux-mêmes continuent de s’émerveiller devant la beauté de ses arbres naturels. Heureusement, les places où l’on peut découvrir les baobabs sont nombreuses.

L’histoire du Baobab de Madagascar

Le grand arbuste dispose d’une grande histoire à son effigie. Dispatché à travers le monde par les humains en vue de jouir d’une variété d’usages pratiques et culturels.Les études biogéographiques des baobabs sur le continent africain montrent qu’il existe des associations étroites entre les établissements humains passés et la présence de l’espèce. Le baobab est très apprécié pour la variété de ses usages alimentaires et artisanaux et pour son symbolisme culturel qui s’étend sur des millénaires.

Le fruit a une pulpe poudreuse entourant de nombreuses graines avec un endocarpe dur. La pulpe aigre-douce est particulièrement appréciée et largement consommée, mais les graines sont difficiles à digérer sans traitement supplémentaire. Dans certaines régions, les graines sont consommées après avoir été grillées ou moulues en farine. Cependant, le plus souvent, la graine est jetée ou passée intacte dans le tube digestif après avoir mangé la pulpe. C’est peut-être par ce moyen que le baobab a été dispersé par l’homme. Des études génétiques suggèrent également que les humains ont été les principaux agents responsables de la répartition des espèces d’arbres sur le continent africain.

Où trouver les plus beaux baobabs à Madagascar ?

Si les touristes décident de voir lémuriens Madagascar lors d’une excursion à l’îlot Aye-Aye au Pangalanes, la découverte Baobab Madagascar pourra se faire au niveau de ces 3 lieux spécifiques : allée des Baobabs de Morondava, à la réserve naturelle de Reniala et au centre de la ville de Mahajanga.

  • L’allée des Baobabs – Morondava : Le chemin de terre reliant Morondava et BeloTsiribihina à Madagascar est encadré par des dizaines de baobabs rares et anciens, créant un cadre si beau et unique qu’il pourrait devenir le premier monument naturel officiel du pays.

 

  • Réserve naturelle de Reniala : Il s’agit d’une aire protégée privée au sud de Madagascar à 27 kilomètres de Tuléar. Renialasignifierait baobab dans la langue maternelle du pays : « reny » signifie mère et « ala » forêt d’où mère de la forêt pour définir le Baobab. Ce, en raison de sa hauteur et de sa forme plus imposantes que les autres arbres l’entourant dans la forêt.

Arrivés dans la réserve, vous aurez l’occasion d’apprendre davantage sur le baobab et d’apprécier en direct la vue sur le grand baobab d’IfatyMangily. Rappelant la forme d’une cafetière, ce grand baobab a plus de 1200 ans avec ses 7 mètres de hauteur et 12 mètres de circonférence.

 

  • Le Baobab de Mahajanga : située auNord Est du pays, Mahajanga est une côte qui fait la différence de par son climat chaud toute l’année et la présence du Baobab géant en plein milieu de son avenue. Ce grand arbuste de 1000 ans se tient directement en centre de chemin à quelques mètresdu bord de mer. Selon la tradition, les visiteurs pour la toute première fois devront faire le tour du baobab 7 fois.
justo commodo sed diam leo. vulputate, ut felis ultricies adipiscing